Fiche technique

Sa Création : L’Association du Foyer Aurore a été créée en 1983 par volonté conjointe de parents et de la Congrégation des Sœurs de St Charles de Nancy. L’inauguration du Foyer, agréé pour un accueil  de 8 personnes, s’est faite en juin 1984. Depuis son ouverture et durant ces 30 années, l’accueil a varié entre 4,  5 et 7 jeunes femmes handicapées intellectuelles ; à ce jour elles sont 5 résidentes. 

Dès l’origine et par volonté des parents fondateurs, le Foyer a fait le choix et de vivre de l’Evangile dans un partage fraternel entre les résidentes et ne recevoir aucun financement public. Ces deux spécificités sont inscrites clairement dans les statuts.

Sa localisation : Il a été installé de 1984 à 2007, à la Maison de retraite Notre Dame du Bon Repos à Maxéville (54) -propriété de la Congrégation des Sœurs de saint Charles- . Suite à l’engagement de travaux importants de rénovation dans cette maison de retraite, il a été  accueilli temporairement,  de 2007 à 2009, à la Maison Mère des Sœurs de St Charles, à Nancy. Depuis 2009, le Foyer s’est transporté à la Maison de retraite Ste Thérèse de Ludres (54) où il est locataire de 2 petits étages.

Il  est envisagé à l’horizon de 2015, que ce Foyer soit de nouveau intégré et de manière définitive, à la Maison-Mère des Sœurs de St Charles  à Nancy, dans des locaux adaptés : il pourra alors accueillir les 8 personnes prévues dans les statuts.

Sa Vie : Ce Foyer est animé journellement par une Sœur de St Charles (sœur Paul actuellement). Une deuxième éducatrice spécialisée  est présente à quart temps. Les résidentes du Foyer bénéficient d’un service d’aide à la personne, financé par la PCH. Ce service, mutualisé en accord avec les familles, – une des réalités concrètes du partage- est fourni pour 4 d’entre elles par l’Association Esprit Tranquille, et pour la 5ème par l’Association  NOVADAPA. 

Les résidentes,  âgées de 24 à 54 ans, ont différents lieux d’insertion professionnelle : trois sont en ESAT (Etablissement social d’aide au travail), une autre travaille depuis 20 ans en milieu ordinaire -en restauration-  au titre de travailleur handicapé.  La 5ème, est en permanence au Foyer où elle participe à toutes les activités proposées aux personnes âgées de la Maison de retraite. Toutes, sauf celle qui travaille en milieu normal, sont porteuses de la carte d’invalidité.

La vie au Foyer a son caractère familial, – chacune ayant l’intimité de sa chambre avec ses meubles personnels  – nourrie des relations du groupe.  Dans cette vie quotidienne, il y a le souci d’une part de maintenir et de faire progresser les acquis domestiques d’hygiène, d’entretien,  ainsi que les acquis scolaires (lecture, écriture, calcul, apprentissage des moyens de communication), sportifs, culturels et sociaux et en élargissant leur réseau de relation par l’accueil et l’ouverture autant interne qu’externe.  

Bien intégrées à la Maison de retraite, tout en étant indépendantes,  ces cinq résidentes aident de manière ponctuelle, notamment pour les célébrations religieuses,  au déplacement  des personnes âgées de cette Maison,  participant aux différentes festivités  ainsi qu’aux manifestations proposées par la commune. D’autre part, soit en tant que groupe, soit personnellement,  elles ont des liens  avec d’autres groupes chrétiens ou non.

Ses Soutiens : Parents et tuteurs accompagnent ce Foyer ; leur soutien est précieux. Informés de tout ce qui s’y passe, leur présence aux différentes manifestations est toujours un encouragement et pour  les résidentes et les personnes qui  les entourent. De leur côté, familles et tuteurs savent qu’ils peuvent  toujours compter sur le soutien, l’aide et l’amitié du Foyer et du conseil d’administration.

Bénévoles et amis ont toute leur place, assurant des déplacements, des animations, contribuant à la gestion du Foyer. La gestion économique est entièrement assumée par une personne qualifiée. Le conseil d’administration joue tout son rôle d’initiative, de contrôle et de soutien. Mais le plus important est l’amitié bienveillante dont tous entourent le Foyer et ses résidentes.

Mise à jour fév 2014